Aller au contenu principal

Master Alternatives urbaines et démarches expérimentales - Espaces publics (AUDE)

Macaron diplôme national de Master contrôlé par l'Etat
Bac+1
Bac+2
Bac+3
Bac+4
Bac+5
M1
M2
Domaine(s)
Sciences humaines et sociales, architecture, sport
Dîplome
Master  
Mention
Urbanisme et aménagement  
Parcours
Alternatives urbaines et démarches expérimentales - Espaces publics (AUDE)  
Modalités
Formation continue, Formation initiale, Validation des acquis de l'expérience  
Lieux de formation
Campus Marne la Vallée - Champs sur Marne, Bâtiment Bienvenüe  
Capacité d'accueil
25  
Une formation de

Les plus de la formation

L'accent mis par le parcours sur les alternatives et les expérimentations s'exprime à la fois par les thématiques de ses enseignements (analyse de processus d'expérimentation et de cas expérimentaux) et par sa pédagogie, fondée sur le travail collaboratif

Compétences visées

Savoir dialoguer et coopérer avec les différents métiers des espaces publics. Être en mesure d’analyser les pratiques et les usages de l'espace, et de les intégrer dans une démarche d’aménagement, basée notamment sur la participation. Développer une réf

Internationalisation de la formation

Conventions Erasmus de l'EUP, partenariats spécifiques indiqués sur le site de l'EUP, voyage d'études dans un pays étranger, stage de fin de master possible à l'international.

Capacité d'accueil

25

Modalités d'accès

Suivant leur pays de résidence, les étudiant.es doivent déposer un dossier de candidature directement en ligne, via la plateforme eCandidat (Université Gustave Eiffel), ou via la plateforme Campus France (Etudes en France).

Lieu(x) de la formation

Campus Marne la Vallée - Champs sur Marne, Bâtiment Bienvenüe

Après la formation

Métiers de l'aménagement et de l'urbanisme dans les filières classiques (collectivités, agences, entreprises) et émergentes (tiers secteur, économie sociale et solidaire, nouveaux métiers des espaces publics). Possibilité de poursuite d'études en doctorat

Insertion professionnelle

Chef.fe de projet, chargé.e d’études ou de mission dans des services dédiés aux espaces publics, dans des collectivités territoriales, agences d’urbanisme et autres acteurs publics, notamment. Chargé.e d’études dans des bureaux d’études. Chef.fe de proj

Objectifs de la formation

Former aux métiers de l'urbanisme, notamment à ceux de l'espace public, en mettant l'accent sur les conditions permettant à la société de se réapproprier son espace. Former à la mise en place et l'évaluation d'expérimentations.

Disciplines majeures

Le cursus mobilise des approches pluridisciplinaires (urbanisme, géographie, sociologie, sciences politiques, anthropologie, économie, génie urbain, photographie et video) et l'intervention de nombreux et nombreuses professionnel.les pour aborder la conce

Organisation de la formation

Rentrée mi-septembre. Première semaine consacrée à des activités communes interparcours de M2. Deuxième semaine consacrée à des journées d'études sur l'expérimentation. Semaines suivantes dédiées aux cours et activités. Second semestre de fin janvier à dé

Modalités d'admission en FI :

Admissibilité sur dossier. Admission après entretien et épreuve écrite. Procédure eCandidat (de l'Université Gustave Eiffel) et via Campus France.

Modalités d'admission en FC :

Admissibilité sur dossier. Admission après entretien et épreuve écrite. Procédure eCandidat (de l'Université Gustave Eiffel) et via Campus France.

Modalités d'admission en FA :

La formation n'est pas ouverte à l'alternance.

Calendrier

Rentrée mi-septembre, fin de l'année universitaire 30 septembre de l'année suivante. Stage, en voie professionnelle,de trois à six mois entre avril et septembre.

Les options

Une voie professionnelle et une voie recherche (programme spécifique au second semestre).

Environnement de recherche

Lab'Urba, LVMT (Laboratoire Ville Mobilité Transport), LATTS (Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés), École Doctorale Ville, Transports et Territoires (ED VTT), Labex Futurs Urbains.

Tarif FC (Les informations ci-contre s'adressent uniquement aux adultes en reprise d'études)

7000€/an

Eligibilité CPF

Oui

Modalités formation à distance

Temps travail personnel

NC

Semestre 3

EnseignementsECTSCMTDTP
Pratiquer et aménager les espaces urbains : savoirs et savoir-faire 10
Session globale Expérimentation

L’expérimentation urbaine s’inscrit dans une longue tradition. Nous proposons que la formation s’ouvre par la confrontation et la mise en discussion de différentes modalités d’expérimentations, historiques ou contemporaines, conduites dans différents contextes culturels. L’ensemble de l’équipe pédagogique est invité à présenter un ou plusieurs cas analysés selon la démarche scientifique propre à chacune et chacun. L’objectif est de créer les jalons d’une culture expérimentale commune et de faire exister une pluralité d’approches disciplinaires de ces questions qui seront débattue avec les étudiant.e.s. La session prendra la forme de journées d’étude (format de 1 à 2 jours) et articulera des temps de présentation avec un travail de recherche et de restitution de la part des étudiant.e.s. Elle s’achèvera par une table ronde et un débat, organisés par les participant.e.s.

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

1 14h
Approches théoriques des espaces publics

Le concept d’espace public se situe au croisement de l’ensemble des disciplines des sciences sociales. Ce cours vise l’appropriation critique d’une pluralité d’approches conceptuelles de l’espace public et de leur intégration dans la fabrique de l’urbain contemporain, tant dans ses dimensions spatiales et politiques que sociales et culturelles. Deux dimensions seront articulées dans ce cours : la première appréhende l’espace public comme un lieu de rencontre entre étrangers et engage une réflexion sur leur accessibilité physique et symbolique, sur l’anonymat et l’exposition de soi au regard d’autrui. La seconde dimension le considère comme un espace discursif de débats et de controverses, dans lequel s’élaborent la normativité et la rationalité des sociétés contemporaines. Les questions d’accessibilité et de publicité y recouvrent une réflexion sur l’(in)égalité et la représentation politiques, sur le rôle du conflit, des émotions et des formes non argumentatives de prise de parole.

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

2 22h
Usages et aménagements des espaces publics

Ce cours explore les relations entre les usages de l'espace public par les individus et les groupes, d'une part, et les aménagements plus ou moins durables et formels de ce même espace, d'autre part. Ces relations sont complexes et instables: des aménagements destinés à certains usages peuvent être détournés, privatisés, détruits ou enrichis par des usages additionnels ou concurrents des premiers; des usages peuvent produire spontanément des aménagements de l'espace ou des groupes créer leurs propres organisations spatiales. L'analyse de ces relations montre la variété des acteurs humains et de leurs interactions entre eux et avec l'environnement bâti. Le cours propose une typologie des usages et une méthodologie pour les caractériser in situ, en s’appuyant sur la mise en œuvre de quatre techniques d’enquête sur des mini études de cas individuelles.

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

2 22h
Gouvernance des espaces publics et participation

Le cours vise à donner aux étudiants les outils théoriques et pratiques pour : - comprendre et analyser les enjeux des systèmes d’acteurs et les logiques d’intervention des différents acteurs qui (co-)produisent les espaces publics (acteurs publics, opérateurs privés, professionnels et usagers) ; - construire une posture réflexive vis-à-vis de la participation des habitant.e.s et analyser les différents degrés et formes d’implication de ceux.celles-ci dans un processus de projet en aménagement et urbanisme ; - concevoir, mettre en œuvre et animer une démarche participative pour l’élaboration, la production et la gestion d’un projet. Cet enseignement est structuré par des études de cas qui donneront lieu à l’intervention d’acteurs impliqués à titre de professionnels d’élus ou d’habitants. Ces interventions seront articulées à des enseignements théoriques ( notamment pour resituer la participation dans une perspective historique) mais aussi à des jeux de rôles et à des observations.

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

2 22h
Démarches émergentes de production des espaces urbains

Le cours porte sur les pratiques urbanistiques émergentes et alternatives. - Des collectifs, associations, habitants, usagers mettent en œuvre des manières de produire des aménagements (équipements autoproduits, habitats partagés, espaces communs) qui contournent les dispositifs traditionnels de projet urbain. - Des acteurs proches (économie sociale et solidaire) investissent le champ urbanistique. - Ces actions se déploient plusieurs échelles spatiales (logement, quartier, commune, réseau international), une attention spécifique est portée au monde rural, en pointe dans ce domaine. L’émergence renvoie à l’action et au mouvement : le cours interroge les processus d’apparition, de cristallisation et de formalisation des pratiques, jusqu’à leur rapport à l’institutionnalisation – impensée, souhaitée ou rejetée. Un travail collectif conduit à produire un répertoire des pratiques et des organisations (finalités, typologies des pratiques et des techniques, modes de financement des structures, portée des actions) à vocation également utilitaire : évolution des métiers, débouchés nouveaux, réseau, carnet d’adresses.

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

2 22h
Enjeux transversaux : économie et environnement

Ce module vise à fournir aux étudiants des connaissances et outils d’analyse transversaux à l’ensemble des UE du parcours. Les problématiques économiques et environnementales traversent l’ensemble des approches alternatives et expérimentales ainsi que la production des espaces publics, à la fois comme contextes, ressources et horizons d’invention. Le module prend la forme de séances de cadrages en économie (6) et en environnement (2). Les séances en économie se partagent entre économie politique (analyse macroéconomique, politiques publiques) et sciences économiques (financement des projets, fonctionnement des structures). Les séances en environnement questionnent cette dimension en tant que contexte, à travers le cadre légal et les politiques environnementales, et en tant qu’objet, en considérant la place que prend cette dimension dans les pratiques alternatives de l’aménagement.

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

1 16h
Métiers et conduite de projet d’espaces publics et expérimentaux 5
Les métiers des espaces publics

La conception, la fabrication et la gestion professionnelles des espaces publics font appel à un système d’acteurs complexe et à des compétences variées : élus, architectes, paysagistes ou urbanistes en collectivité ou en libéral, en bureau d’études, sociétés d’aménagement, bailleurs sociaux, associations ou collectifs. L’objectif de ce séminaire est de permettre aux étudiants d’identifier les différents champs et métiers qui participent à la production des espaces publics et particulièrement de situer les conditions dans lesquelles émergent des pratiques innovantes. La première partie du séminaire se penche sur l’organisation concrète du système d’acteurs impliqués dans la conception, l’aménagement et la gestion des espaces publics. La seconde partie interroge les systèmes d’acteurs et les interactions entre différents métiers à partir d’études de cas, nourrie notamment par des exposés de professionnels.

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

2 22h
Consultation de concepteurs, analyse et évaluation de projet

Le cours propose une mise en situation avec la simulation d’un jury de concours pour une opération d’aménagement. Il vise à connaître les modes d’organisation d'une consultation en urbanisme, comprendre, analyser et critiquer un projet d'aménagement urbain, construire une évaluation en ciblant plus spécifiquement la programmation, la conception et la gestion des espaces publics. Il s’agit de mettre en question la commande publique d’un projet urbain et d’objectiver la comparaison entre plusieurs propositions architecturales répondant à un même cahier des charges. L’exercice permet de prendre conscience des difficultés posées par l’appréciation d’un projet en phase de conception, et de mettre en débat la question des critères d’analyse et d’évaluation en interrogeant les modes et les stratégies de représentation utilisés par les concepteurs.

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

1 10h
La fabrique technique des espaces publics

L’objectif du cours est de donner aux étudiants un aperçu des dimensions techniques et technologiques de la fabrication des espaces publics et des réseaux aujourd’hui. Plusieurs points sont abordés : - les dimensions techniques des voiries et réseaux divers (dimensionnement des voiries et des réseaux techniques enterrés, fonctionnement et gestion des réseaux, présentation des techniques alternatives au réseau existantes, …) - les savoirs et savoirs faire du Génie Urbain dans la fabrication des espaces publics et des réseaux enterrés. - la place des acteurs techniques dans la production des espaces publics et le problème de la coordination des expertises techniques - l’articulation entre projets d’aménagement, espaces publics et des réseaux. - les questions d’innovation technique dans les espaces publics

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

2 16h
Semaine d'activités communes transversale aux parcours de M2 3 20h
Formation à la recherche

Enseignements présentés dans le cadre de la VR, formation à la recherche

10h
Atelier 6
Atelier

Pièce centrale du parcours, l’atelier est un espace de réflexion, d’apprentissage et d’expérimentations, sur la production et la gestion des espaces publics urbains, approchés dans leurs dimensions morphologiques, techniques et sociologiques. Le travail collectif favorise un apprentissage mutuel et pluridisciplinaire, mobilisant les formations initiales des étudiants. La spécificité de l’atelier tient dans la mise en œuvre d’outils d’analyse et de techniques d’enquête articulés à des terrains d’observation, en allant à la rencontre des usagers. Ces outils permettent de questionner des dispositifs matériels par une compréhension fine des usages, en portant attention aux perceptions, aux ambiances et aux temporalités. Ces analyses donnent lieu à des propositions ou scénarios d’aménagement ou de développement d’outils de prospective variés. L’atelier est organisé chaque année sur la base d’une commande réelle et d’une convention d’étude précisant les attentes et les objectifs du commanditaire.

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

6 60h
Méthodologies de recherche et de diagnostic 6
Les mots des espaces publics

Le cours aborde la ville, l’urbanisme et l’espace public par les mots et le langage. L’approche est interlinguistique car les différentes langues construisent l’espace à travers leurs systèmes lexicaux. Elle s’attache aussi à certains corpus situés géographiquement et historiquement. Enfin, elle pose les bases de l’analyse socio-linguistique dans le contexte urbain. Les enjeux et la traduction, de la mondialisation du langage et des co-présences linguistiques dans les villes sont étudiées.

 

Langue de l'enseignement

FRANCAIS/FRENCH - ANGLAIS-ENGLISH - AUTRES

2 16h
Méthodologies du diagnostic, appui atelier, outils de production de données

Former aux outils méthodologiques utilisés dans la production d’études et de diagnostics : 1/pour les ateliers du parcours, 2/dans les métiers de l’aménagement visés par la formation, 3/dans les études urbaines en SHS. Découvrir et utiliser les outils classiques et être en mesure d’élaborer des outils spécifiques et innovants. Le cours commence par situer l’usage des méthodes dans une démarche globale : commande, protocole de production de données, définition des objectifs de connaissance, choix et élaboration d’outils, mise en œuvre et passation, analyse et exploitation des résultats, utilisation et communication dans les attendus. On passe des outils classiques (jeux d’acteurs, sociogramme, entretiens, questionnaires, observations, cartographies) aux outils mixtes (parcours commentés, questionnaires-entretiens, carnets de terrain), expérimentaux (enquêtes embarquées) ou collaboratifs (balluchons). Chaque séance commence par un point collectif sur le ou les atelier.s puis alterne temps de formation aux outils et appui atelier : bilans, reformulations, aides pratiques sur les méthodes mises en œuvre.

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

3 32h
Module d’auto-formation dirigée, bourse de compétences

Ce module vise à faciliter l’auto-formation des étudiant.e.s par l’organisation d’un système d’échanges réciproques des savoirs et des compétences, sorte de système d’échange local à l’échelle de la promotion. Les étudiant.e.s seront amené.e.s à la fois à formuler des propositions et des demandes de formation complémentaires aux enseignements dispensés dans le cadre du parcours. Ils et elles participeront à l’organisation des échanges sous l’encadrement d’un ou plusieurs membres de l’équipe.

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

1 9h

Semestre 4

EnseignementsECTSCMTDTP
BLOC COMMUN 19
Méthodologies de recherche et de diagnostic

 

4
Méthodologies, appui atelier, initiation aux méthodes de recherches appliquées

Former aux outils méthodologiques utilisés dans la production d’études et de diagnostics. Au S4 le cours accompagne la seconde phase de l’atelier autour des méthodes de production de données et des analyses utiles aux dispositifs d’élaboration de projet ou de concertation (cartes participatives, jeux de rôles). Il propose ensuite des séquences de formation à des outils qui n’ont pas été mobilisés durant l’année dans le.s atelier.s mais que les étudiants sont susceptibles de rencontrer dans le futur exercice de leur métier. Il aborde enfin des outils élaborés dans des cas spécifiques et ouvre sur des démarches mises en œuvre dans la recherche (enquêtes auprès de données ou de publics difficiles d’accès). Le S4 a enfin pour objectif de susciter le débat sur l’utilisation de ces différentes méthodes et d’en tirer une réflexion critique a posteriori.

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

2 16h
Atelier prise de vue et post-production photo et vidéo

L'objectif est de familiariser les étudiants avec les enjeux pratiques de la prise de vue photographique et filmique, afin qu'ils puissent exploiter, de manière critique et maîtrisée, des images déjà existantes, produire eux-mêmes des images conformes à leurs besoins, en particulier dans la perspective d’une approche sensible de l’espace urbain, ou formuler une commande adéquate aux professionnels (services de communication, architectes, photographes, vidéastes, etc.) auxquels ils auront affaire dans le cadre de leur futur métier. Ce cours se conçoit ainsi à la fois comme un complément aux cours de méthodologie proposés en appui à l’atelier et comme un lieu d’acquisition de la culture visuelle nécessaire à l'exercice du métier d'urbaniste.

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

2 20h
Projets alternatifs

 

9
Session thématique Urbanisme et fiction

La fiction joue un rôle fondamental dans la transformation et la consolidation des imaginaires. A la fois révélatrice des usages et des visions les plus partagés de l’espace urbain, elle ouvre des potentialités scénaristiques susceptibles d’enrichir la démarche du projet urbain comme elle le fait depuis longtemps pour le projet architectural. Cette session thématique se fonde sur l’hypothèse que l’activité de l’urbaniste engage des opérations de diagnostic mais également de prévision et de projection qui ont partie liée avec la fiction. L’objectif de la session est ainsi d’explorer théoriquement et concrètement les relations affinitaires entre les pratiques de la planification et du projet en urbanisme et d’autres activités, relevant notamment du champ de l’art et de la création, qui mettent en jeu la fiction (littérature et cinéma en particulier). La session alternera plusieurs formats d’interventions : conférences, projections-débats, ateliers de production ou d’expérimentation, expositions.

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

3 20h
Session thématique Auto-construction

La session prend pour point de départ les constats menés sur l’augmentation des coûts, tant sur le versant de la production urbaine qu’à l’échelle des usages et des consommations des citadins. Le crédit prend une place importante dans ces processus : les porteurs de projets empruntent pour réaliser des opérations, les habitants empruntent pour se loger, pratiquer la ville, et plus globalement pour vivre. La session Auto-construction aborde les actions, dispositifs et modes d’organisation qui promeuvent des solutions pour produire de l’habitat, des équipements ou des espaces publics sans emprunter. Innovant et en développement, ce champ est complexe, et la session cherche à se placer au plus près des situations concrètes, qui montrent opportunités et obstacles, échecs et réussites. La session permet de découvrir un champ en cours de structuration, les compétences, modes d’agir et métiers qui s’y développent. L’activité est co-organisée avec des professionnels du secteur, le réseau national d’économie sociale et solidaire des Crefad et plusieurs partenaires en Ile de France. Formation en salle et pratique du chantier hors les murs en fonction des projets.

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

3 20h
Session thématique Informalités

La session est consacrée à l'étude des imbrications entre processus formels et informels dans la gestion des lieux accueillant du public (voirie, espaces verts, établissements, infrastructures de transport, etc.). Il s'agit d'analyser comment les acteurs sociaux et en particulier différents types d'agents mobilisent la tolérance ou l'improvisation face à des transgressions volontaires ou non de l'ordre formel. Les étudiants travaillent en petits groupes sur des cas concrets

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

3 20h
Atelier

 

6
Atelier

Pièce centrale du parcours, l’atelier est un espace de réflexion, d’apprentissage et d’expérimentations, sur la production et la gestion des espaces publics urbains, approchés dans leurs dimensions morphologiques, techniques et sociologiques. Le travail collectif favorise un apprentissage mutuel et pluridisciplinaire, mobilisant les formations initiales des étudiants. La spécificité de l’atelier tient dans la mise en œuvre d’outils d’analyse et de techniques d’enquête articulés à des terrains d’observation, en allant à la rencontre des usagers. Ces outils permettent de questionner des dispositifs matériels par une compréhension fine des usages, en portant attention aux perceptions, aux ambiances et aux temporalités. Ces analyses donnent lieu à des propositions ou scénarios d’aménagement ou de développement d’outils de prospective variés. L’atelier est organisé chaque année sur la base d’une commande réelle et d’une convention d’étude précisant les attentes et les objectifs du commanditaire.

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

5 40h
Activités communes

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

1 10h
BLOC OPTION PRO (optionnel étudiant.es voie pro) 11
Voyage d’étude

 

3
Stage et mémoire de fin de Master 2

 

Langue de l'enseignement

FRANÇAIS / FRENCH

8
BLOC OPTION RECHERCHE (optionnel étudiant.es voie recherche) 11
Théories et pratiques de la recherche en urbanisme

 

3
Mémoire

Enseignements présentés dans le cadre de la VR, formation à la recherche

 

Langue de l'enseignement

FRANCAIS/FRENCH - ANGLAIS-ENGLISH

8 20h

SIMON Gwendal

Responsable de formation

(M1-M2)

Secrétaire pédagogique
Partenaire(s)

Collectivités locales et territoriales, tiers secteurs, entreprises, bureaux détudes, fédérations associatives (partenariats évolutifs en fonction des années).